L’obésité canine...une réalité inquiétante!

Partager

QU’EST-CE QUE L’OBÉSITÉ ?

En fait, on considère un problème d’embonpoint lorsque le poids du chien est supérieur à 15% de son poids idéal. L’accumulation d’une masse de graisse se produit quand le chien consomme plus de calories qu’il en dépense.

LES CAUSES

La prise de poids peut être reliée à différentes causes autant en lien avec l’alimentation qu’avec le mode de vie du chien.

  1. Un manque d’exercice

Le chien a besoin de bouger quotidiennement, au moins 30 minutes par jour. S’il ne dépense pas suffisamment d’énergie, il prendra du poids. Il faut aussi tenir compte du cercle vicieux qu’un chien obèse aura plus de difficulté à se déplacer et donc aura tendance à avoir un surplus de poids.

Autre point important à considérer est l’âge du chien. Un chien plus âgé bouge beaucoup moins qu’un jeune chien. Il faut donc ajuster la ration quotidienne de nourriture en fonction de son activité physique.

  1. Une mauvaise alimentation

Le maintien du poids santé est le résultat d’une formule bien simple. Le nombre de calories ingérées doit correspondre au nombre de calories brûlées par l’exercice. Si le chien mange trop et qu’il n’est pas assez actif, il engraissera. Voilà pourquoi il est plus difficile de trouver un équilibre en donnant la nourriture à volonté.

Parmi les calories mangées, on doit inclure tous les repas mais également les gâteries, les biscuits, les récompenses lors des entrainements, sans oublier la petite croute de pain le matin! Il faut faire attention aux friandises commerciales pour chien. Elles sont souvent très riches en gras et en sucres.

  1. Une maladie

L’obésité peut survenir lors d’une maladie hormonale (diabète, hypothyroïdie) et certains médicaments peuvent aussi favoriser l’appétit et donc un gain de poids. Un chien obèse développera souvent des problèmes de digestion, cardiaques, respiratoires ou même aura de la difficulté à se déplacer. Un surpoids au niveau des articulations créa une forte pression sur les ligaments, tendons et cartilage, ce qui à moyen et long terme pourra engendrer des risques de blessures.

RECONNAÎTRE LES SIGNES D’OBÉSITÉ

Les chiens obèses ont souvent le même profil physiologique. Ils sont assez ronds, gourmands, ils s’essoufflent vite, marchent plus lentement, éprouvent de la difficulté à courir et souvent supportent mal la chaleur.

Il est assez simple de constater un excès de poids. Il suffit d’observer la silhouette du chien de profil et du dessus et d’évaluer si la taille se distingue du reste du corps. Évidemment, on doit tenir compte de la morphologie de la race, un chien de type lévrier aura le ventre beaucoup plus creusé qu’un molosse.

Il faut également palper les côtes, le poitrail et le ventre du chien. En glissant doucement les mains sur le côté de la cage thoracique, sans appuyer, on doit être capable de compter les côtes et sentir une très légère couche de graisse qui les recouvre. Dans le cas où l’on ne les sentirait pas au toucher, cela signifie que la couche de graisse est assez importante. 

dogstructure

Chaque humain est distinct et a un métabolisme différent pour l’absorption, la digestion et l’élimination des aliments, même chose pour le chien. Lorsque dans les standards de race on établit qu’un labrador mâle doit peser entre 60 et 75 livres, on ne tient pas compte si le chien est plus petit ou plus grand que les critères de base. Un grand labrador bien musclé pourrait très bien peser 80 livres et être à son poids idéal. Même chose avec les mesures inscrites sur les sacs de nourriture, c’est une approximation et non une vérité absolue. Ces quantités ne prennent pas en considération si le chien dépense beaucoup ou très peu d’énergie. Il est donc plus bénéfique de procéder régulièrement aux petits tests cités plus haut que de se fier à des barèmes trop standardisés pour établir si le chien a un poids santé.

COMMENT PERDRE LES LIVRES EN TROP !

  1. Établir une routine alimentaire « formule amaigrissante »

Lorsqu’un chien se retrouve à la diète, il est important de ne pas couper son apport quotidien en gras, donc ne pas utiliser des nourritures « faible en gras », car le chien a besoin d’énergie tout au long de sa journée. Il faut plutôt réduire la quantité de nourriture donnée. Il est conseillé de procéder par étape pour la diminution de la ration en ajustant à toutes les 2 semaines. Ainsi on s’assure que la perte de poids ne soit pas trop rapide pour éviter des problèmes de santé. Le chien devrait maigrir environ 1 à 2% de son poids par semaine.

Si la quantité de nourriture est réduite de façon considérable, quelques petits trucs peuvent être utilisés pour prolonger la durée du repas. On peut remplacer la grandeur du bol par un plus petit pour donner une impression de grosse portion! Les bols et jouets interactifs qui libèrent des croquettes peuvent aussi être une solution pour encourager le chien à travailler pour obtenir son repas. On peut aussi lancer les croquettes dans la cour arrière (gazon ou neige) et inciter le chien à les chercher. Plus le chien mangera lentement, plus il sera rassasié.

Lors des entrainements, il est également suggéré d’utiliser des récompenses faible en calories ou simplement utiliser une partie des croquettes prévus pour le repas.

  1. Concevoir un plan d’exercice physique

Faire de l’activité physique reste primordial lors d’un programme de perte de poids. Il faut augmenter les dépenses énergétiques pour ainsi brûler le surplus de graisse. Il est conseillé de commencer l’entrainement progressivement pour laisser le temps au chien de s’habituer à faire de l’exercice. En plus du cardio, il est important de travailler le renforcement musculaire, la flexibilité et la force pour bâtir une bonne masse musculaire. Un programme d’entrainement doit être bien balancé pour solliciter tous les groupes de muscles et ne pas privilégier une partie du corps plus qu’une autre.

N’oubliez pas, la persévérance et la constance sont essentielles dans tout processus de perte de poids. Toutes les bonnes habitudes acquises amélioreront la qualité de vie du chien dans son quotidien mais augmenteront également son espérance de vie pour ainsi gagner des années supplémentaires!

 

 

Article rédigé par Marie-josée Tousignant, propriétaire et fondatrice de Fun Fit Canin

Partager

Témoignages

J'ai contacté Animadou à l'automne 2015 pour des promenades individuelles pour mon chien, Dexter. Comme il est réactif en laisse et qu'il a beaucoup d'énergie, j'étais craintive de le laisser seul avec un inconnu. Par contre dès le premier message de Kristina, je me suis sentie en confiance parce qu... Lire la suite

- Dexter et Véronique

Cela fait maintenant un mois que j'ai rencontré Kristina ! Lors de notre première rencontre, j'étais enchantée par son professionnalisme et ses connaissances envers les chiens. Une entreprise qui cherche vraiment à répondre à nos besoins et qui offre un service personnalisés selon notre demande! Wow... Lire la suite

- Ericka - propriétaire Restaurant Tandem

Kristina promène notre chien Woody depuis plusieurs années. Nous ne pouvons pas vraiment l’appeler notre promeneuse de chien, elle est beaucoup plus que cela. Elle a commencé à passer du temps avec Woody quand il avait 4 mois. Nous étions nerveuses de laisser notre petit homme avec n’importe quelle... Lire la suite

- Valérie et Kathleen
Voir tous les témoignages